Dimanche 23 septembre 2012 – A l’heure du thé – Paris

.

Retour vers la page « Nos Activi’thés en 2012 »

.

Le thème

Brunch de rentrée

.

Le lieu

A l’heure du thé

23 rue Lacépède – Paris 5ème – Métro Place Monge

.

Pour notre première dégustation après les vacances d’été, Sophie Graesslin nous a accueillis pour un brunch dans son joli salon de thé près de la place Monge.

Un encadreur était installé précédemment à cette adresse. Sophie a redécoré le lieu dans des tons naturels, gris et noir tout en gardant l’esprit « atelier d’artiste ».

.

On entre, en descendant trois petites marches de bois, dans le comptoir de thé où l’on trouve une sélection de thés Dammann Frères, de chocolat de la maison Bonnat, de cafés, de confitures et de macarons …

.

… ainsi que des objets : théières, tasses, mugs, bougies odorantes, …).

.

Derrière la porte vitrée se trouve le salon de thé douillet et cosy. Tout y est fait pour qu’on se sente chez soi.

Sophie, la maîtresse des lieux, avait préparé une grande table pour la Confrérie du Thé.

Nous avons parlé de Robert Fortune, l’espion du thé, dont c’était le bicentenaire de la naissance quelques jours auparavant (16 septembre 1812 – 13 avril 1880).Botaniste au jardin botanique d’Édimbourg et plus tard à celui de la Royal Horticultural Society à Chiswick, cet Ecossais a une grande importance dans notre vie d’amateur de thés puisque c’est grâce à lui que les Britanniques ont pu percer les secrets de la fabrication du thé en Chine en l’envoyant comme espion dans les provinces reculées de l’Empire du Milieu.Missionné par la Compagnie Britannique des Indes Orientales (British East India Company), déguisé en mandarin, il vécut de grandes aventures, racontées dans l’un de ses livres : La route du thé et des fleurs.

Echappant aux brigands ou à une mort certaine s’il était découvert, il a rapporté des plants de thé et engagé des ouvriers chinois qui ont permis à l’Empire Britannique de développer le thé à Darjeeling.

Il a permis d’expliquer au monde occidental que le thé vert et le thé noir proviennent de la même plante.

.

Notre brunch

La cuisine est préparée « maison » selon des recettes transmises de génération en génération.

Notre brunch était composé :

  • d’un thé (que chacun a pu choisir dans la gamme des thés Dammann)
  • de petites viennoiseries (mini brioches, pains au chocolat, croissants, pains aux raisins, …)
  • de pain, beurre et confiture
  • d’un jus de fruits d’Alain Milliat
  • d’œufs brouillés au bacon ou au saumon
  • d’une farandole de desserts (tiramisu au Matcha, moelleux au chocolat, crumble aux fruits rouges, …)

Ces retrouvailles après les vacances estivales ont été, comme toujours, un moment de partage et de convivialité, agrémenté cette fois par la présence passionnée de notre hôtesse.

Elle était assistée en cuisine par son époux qui nous a fait « tester » quelques recettes de confitures et autres pâtes à tartiner au chocolat et noisettes de sa composition.

.

Hummmn, nos papilles de gourmands étaient ravies !

.

Haut de la Page