Comment préparer une bonne tasse de thé ?

.

Retour à la page « Le Thé »
N’hésitez pas à nous poser vos questions si vous voulez en savoir plus

.

Pour préparer une bonne tasse de thé, chacun des éléments a son importance. Le but étant de rechercher les saveurs du thé non masquées par celles de l’eau ou d’autres éléments extérieurs.

Le palais évolue avec le temps, le moment de la journée ou l’humeur. On pourra préférer un thé infusé plus ou moins longtemps, plus ou moins concentré, …

Tout peut varier. Le plus important, et quoi qu’en disent certains, est de vous faire plaisir en savourant votre thé.

Les conseils donnés ci-dessous peuvent paraitre évidents à certains mais pourrons aider les débutants.

Et comme nous le disons souvent : Cela va sans dire …..

….. mais cela va beaucoup mieux en le disant !

.

Sur cette page, vous trouverez :

Pour débuter
Le thé
L’eau
La température de l’eau
Le temps d’infusion
La quantité de thé
Le récipient pour faire chauffer l’eau
Le récipient pour préparer le thé
Tasse ?  Bol ?  Verre ?  Zhong ?
Boule à thé ?  Filtre tissu ?  Filtre papier ?
Tableau récapitulatif

.

Pour débuter avec un thé rouge (appelé noir en occident), voici nos conseils.

On procède en 2 étapes : tout d’abord on s’occupe de la théière, ensuite du thé.

.

Pour la théière :
  • Faites bouillir de l’eau et en remplir la théière, ce qui va la réchauffer (laissez au moins une minute)
  • Prennez un filtre à thé en papier et mettez-y les feuilles de thés
  • Videz l’eau chaude de la théière
  • Mettez le filtre avec les feuilles de thé dans la théière (n’oubliez pas le couvercle). La chaleur humide va commencer à hydrater les feuilles. Le « choc » sera ainsi moins important lorsqu’on versera l’eau chaude
    .
    L’intérêt de « réchauffer la théière » réside uniquement dans cette action d’y mettre les feuilles de thé pendant quelques minutes afin qu’elles soient humidifiées par la vapeur chaude.

.

Pour le thé :
  • Faites chauffer l’eau dans un récipient dédié (c’est-à-dire pas dans une casserole qui vous sert à faire cuire votre poisson, vos légumes ou autres …)
  • Eteignez avant que l’eau ne bouille (des petites bulles d’air remontent à la surface)
  • Versez l’eau dans la théière
  • Laissez infuser (pour un thé rouge, entre 3 et 4 mn)
  • Retirez le filtre à thé de la théière ce qui va arrêter l’infusion (vous pouvez le déposer dans de petites assiettes en forme de théière prévues à cet effet)

Dégustez et surtout : FAITES-VOUS PLAISIR !

.

Les très très débutants et ceux qui infusent dans un mug sauteront l’étape pour la théière …

.

Maintenant des conseils un peu plus détaillés.

Tout d’abord, le thé

Il sera sous la forme de feuilles de bonne qualité : des feuilles vendues en vrac chez un spécialiste (un comptoir de thé) et conservées dans de bonnes conditions.

Voir notre page Comment conserver son thé ?

L’eau – laquelle ?

La qualité de l’eau est importante. Son PH doit être neutre c’est-à-dire de 7. Donc ni acide, ni basique pour ne pas influer sur le goût qu’aura votre thé.

N’utilisez pas directement l’eau de robinet car elle apporte trop de goûts à votre infusion. A moins de la filtrer (carafe Brita ou autres).

Les eaux les plus adaptées vendues dans le commerce sont : Volvic, Mont Roucoux, …

Voir notre page L’eau du thé

L’eau – la température (voir tableau ci-dessous)

La température de l’eau doit correspondre à la catégorie (couleur) de thé : blanc, vert, wulong, rouge, noir, …

Ne jamais utiliser de l’eau bouillante sauf pour le thé à la menthe Marocain où on utilise du thé Gunpowder.

Pour faire simple, plus le thé est foncé, plus l’eau est chaude.

Le temps d’infusion (voir tableau ci-dessous)

Le temps d’infusion est également important pour préparer un thé ayant du goût mais sans amertume.

Bien sûr il existe des tableaux de temps d’infusion habituellement utilisés quand on débute ou que l’on déguste un nouveau thé. Mais c’est votre propre palais qui décidera du temps d’infusion. Vous vous rendrez compte que vous appréciez tel type un peu plus ou un peu moins infusé que ce que l’on vous avait conseillé, ou que la fois précédente.

Lorsque vous commencez, faites infuser plutôt moins de temps que plus. Vous pouvez toujours ôter les feuilles infusées, verser un peu de thé dans une tasse et goûter. Si vous trouvez que le goût n’est pas assez prononcé, remettez les feuilles dans la théière et laissez infuser un peu plus longtemps.

Attention : les tanins, qui donnent l’amertume, se libèrent au fur et à mesure. Donc si vous laissez infuser un peu trop longtemps votre thé, il aura certes du goût mais il aura aussi de plus en plus d’amertume.

La quantité de thé (voir tableau ci-dessous)

On ne met pas la même quantité de thé pour une tasse, un bol, une petite théière ou une grande.

La convention habituelle est d’avoir 2,5 grammes de thé pour 15 centilitres d’eau.

Oui mais, pour faire simple, ça fait combien ???   C’est l’histoire du kilo de plumes et du kilo de plomb !

Cela dépend du thé que vous allez utiliser. Les feuilles de certains thés sont roulées ou pliées et ne prennent pas beaucoup de place. Certaines autres, au contraire, sont très volumineuses (wulong avec de grandes feuilles).

Pour les débutants :

  • une cuillère à « café » rase de thé rouge (noir en occident) correspond à peu près à ces 2,5 grammes.
  • une tasse à thé correspond environ à 15 à 20 centilitres.

Comme pour le temps d’infusion, votre expérience et les différents essais vous guideront.

Le récipient – celui pour faire chauffer l’eau

Il est préférable d’utiliser une bouilloire ou au minimum une casserole non utilisée pour cuisiner. En effet, les saveurs des aliments, que vous auriez cuisinés auparavant dans la casserole, sont « réanimées » par la chaleur et se dissolvent dans l’eau. Et lui donnent leurs arômes. Un thé au délicieux goût de boeuf mode ou de soupe !!!

Il existe, dans le commerce, certaines bouilloires qui permettent d’arrêter automatiquement de chauffer l’eau lorsqu’elle a atteint la température que vous avez choisie. D’autres bouilloires ont des températures préprogrammées.

Le récipient – celui pour préparer le thé

Encore une fois, le choix du récipient va dépendre du thé.

Pour débuter, une théière en porcelaine blanche est le plus simple à utiliser. Elle vous permet d’y préparer tous les thés car elle se lave (contrairement à ce qu’on entend partout !).

Les théières qu’on ne lave (surtout) pas avec un produit vaisselle sont les théières en terre de Yixing. Cette terre étant très poreuse, elle absorbe les arômes et les restitue à l’infusion suivante. Le goût du produit vaisselle ne sera donc pas le bienvenu !

Le thé est un produit fragile, il n’aime pas trop la lumière, il est donc préférable de ne pas choisir de théière en verre transparent. A moins de le boire rapidement. Il est vrai aussi, que certains thés (comme les fleurs de thé) sont à préparer dans un récipient transparent afin de les voir s’ouvrir sous l’effet de la chaleur de l’eau.

Tasse ?  Bol ?  Verre ?  Zhong ?

Tout comme pour la théière, le choix du récipient pour boire va dépendre du thé et de son origine.

  • Tasse

Les tasses seront utilisées plutôt pour la dégustation du thé à l’anglaise (tea-time), pour les Darjeeling, les thés rouges ou verts, les thés parfumés.

  • Bol

Les petits bols seront utilisés pour la dégustation du thé à la chinoise (Gong Fu Cha).

Les grands bols seront utilisés pour la dégustation du thé à la japonaise (Cha No Yu).

  • Verre

Les verres seront utilisés pour la dégustation du thé à la russe (Samovar). De petites tailles, ils serviront à la dégustation du thé à la marocaine.

On utilise aussi des verres assez hauts (comme nos verre à orangeade) pour le thé glacé (USA).

Ou la dégustation du Long Jing qui est un thé vert chinois. On voit alors les feuilles de thé « monter et descendre » dans le verre.

  • Zhong

Aussi appelé Gaiwan.

C’est un type de bol chinois et taiwannais avec une soucoupe creuse et un couvercle.

On l’utilise souvent pour les thés Wulong ou certains thés verts.

On laisse les feuilles qui sont bloquées par le couvercle lorsque l’on boit. On va ajouter de l’eau chaude pour faire plusieurs infusions.

On peut aussi se servir du Zhong comme d’une théière et verser la liqueur dans les petits bols chinois.

Boule à thé ?  Filtre tissu ?  Filtre papier ?

Les feuilles de thés sont roulées ou pliées. L’eau chaude que l’on verse dessus leur permet de s’ouvrir : leur taille peut alors doubler, tripler, voire même beaucoup plus pour certains thés.

Il faut donc au thé de l’espace pour s’épanouir et donner le meilleur de lui-même.

  • La boule à thé est faite pour une tasse, éventuellement un bol pour les grosses boules.
  • Le filtre en tissu (coton) permet au thé d’avoir de l’espace. Inconvénient : il faut en avoir un pour chaque type de thé puisqu’ils vont conserver les saveurs.
  • Le filtre en papier semble être la meilleure solution : il allie l’espace et l’avantage d’être jetable.

L’idéal : faire infuser son thé dans une théière (ce qui donne aux feuilles tout l’espace voulu) puis transvaser (à travers une passoire pour garder les feuilles) dans une autre théière pour déguster. Mais vous aurez plus de vaisselle à faire !

.

Tableau récapitulatif

Thé Température
de l’eau
Temps
d’infusion
Quantité
de Thé
Quantité
d’Eau
Thé blanc 70-80° 7 à 10 minutes 5 grammes 15 centilitres
Thé vert chinois 70-80° 3 à 5 minutes 2,5 à 4 grammes 15 centilitres
Thé vert japonais : Matcha environ 90° pas d’infusion, le thé, réduit en poudre, est immédiatement battu dans l’eau avec un chasen (petit fouet en bambou) 2g 60ml
Thé vert japonais : Gyokuro environ 60° 1mn à 1mn30 (comme pour tout thé vert, quelques secondes à peine suffisent à ruiner le goût en rendant le thé amer) 10g 80ml
Thé vert japonais : Sencha environ 80° 1mn 10g 210ml
Thé vert japonais : Bancha 95° 30 secondes 12g 210ml
Thé rouge
(appelé noir en occident)
95° 3 à 5 minutes 2,5 grammes 15 centilitres
Thé Oolong ou Wulong ou bleu-vert 95° 5 à 7 minutes 2,5 à 5 grammes 15 centilitres
Thé jaune 80-85° 3 à 5 minutes
Thé noir – Pu Er
(appelé sombre en occident)
95° 4 à 5 minutes 6 grammes 15 centilitres

.

Haut de la Page